GOULINE, TOURTE ANGEVINE

La gouline ou tourte angevine est une tourte composée de disques de pâte brisée ou feuilletée et garnie de champignons de Paris, échalotes, rillauds, vin blanc, moutarde, crème fraîche, farine et œuf.

En Anjou, « gouline » désigne le visage d’un petit enfant.

Facile à préparer, cette tarte savoureuse originaire d’Angers se déguste lors des repas accompagnée d’une salade verte.



Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 25 min
Temps de repos :
Temps de cuisson : 40 min
Temps total : 1 h 5 min
6 personnes
2 disques de pâte brisée ou feuilletée
500 g de champignons de Paris
300 g d’échalotes
400 g de rillauds
100 ml de vin blanc
30 g de moutarde
200 ml de crème fraîche épaisse
1 cuillère à soupe de farine
1 œuf
Sauce (option) : 200 ml de vin blanc/ 100 g de tomme d’Anjou et 300 ml de crème liquide entière

Préparation :

  • Préchauffer le four en mode statique à 180°C.
  • Éplucher et émincer les échalotes.
  • Dans une marmite, faire fondre à feu doux 40 g de beurre et ajouter les échalotes et le vin blanc.
  • Nettoyer et couper les champignons en quartiers.
  • Dans une poêle, faire rissoler durant 10 min dans 50 g de beurre.
  • Dans un bol, délayer la farine avec un peu d’eau.
  • Ajouter la crème et la moutarde.
  • Hors du feu, incorporer aux échalotes et champignons.
  • Réserver au froid, saler et poivrer.
  • Ensuite, couper les rillauds en lamelles de 4 à 5 mm.
  • Verser la préparation froide sur le premier disque de pâte puis répartir les rillauds sur la garniture.
  • Recouvrir le tout avec le second disque de pâte
  • Sceller les bords avec un peu d’eau.
  • Faire un petit trou au centre de la tourte.
  • Badigeonner de jaune d’œuf.
  • Enfourner durant 40 min.
  • Dans une casserole, faire chauffer le vin puis ajouter la tomme pour la faire fondre.
  • Ajouter ensuite la crème et mélanger.
  • Sortir et ajouter la sauce par la cheminée au centre.
  • Servir.
  • Déguster !

Citation sur la cuisine :

“Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du cœur et des amis.”

Pierre Perret