FAR BRETON AUX PRUNEAUX

Le far breton aux pruneaux est un gâteau à la texture proche du clafoutis à base de farine, sucre, oeufs, lait, beurre demi-sel, pruneaux et rhum.

En latin, le mot far signifie « froment, blé, gruau ». En breton, il s’appelle farz fourn signifiant « far au four ». Le far cuit à la poêle s’appelle farz pitilig. À l’origine, il s’agissait d’une bouillie de blé, dessert peu coûteux, à laquelle on ajouta, plus tard, des fruits secs tels que les pruneaux ou les raisins. Il existe plusieurs variétés de fars que ce soit avec de la farine de blé noir, de l’eau, du lait, du cidre ou du jus de pommes.
Les pruneaux d’Agen, échangés contre de la morue par les marins bretons lors de leurs voyages, étaient appréciés pour leur propriétés de conservation et leur apport nutritionnel lors des longs voyages.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 15 min
Temps de repos :
Temps de cuisson : 50 min
Temps total : 1 h 5 min
Ingrédients : 6 personnes
250 g de farine
400 g de pruneaux
250 g de sucre
4 gros oeufs
1 l de lait cru entier
30 g de beurre demi sel
1 pincée de sel
1 bouchon de rhum

Préparation :

  • Préchauffer le four en mode statique à 220°C
  • Laver les pruneaux et tremper dans de l’eau tiède le temps de préparer la pâte.
  • Dans un bol, tamiser la farine et mélanger avec le sucre et le sel.
  • Faire une fontaine et y mettre les oeufs. Bien mélanger.
  • Incorporer petit à petit le lait tout en fouettant jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  • Ajouter le rhum.
  • Beurrer ou munir de papier sulfurisé un moule de 22 cm de diamètre ou un moule rectangulaire ou un plat allant au four beurré.
  • Y déposer les pruneaux au fond.
  • Verser la pâte par dessus.
  • Enfourner durant 20 min.
  • Au bout de 20 min, abaisser la température à 180°C puis faire cuire 30 min supplémentaires.
  • Sortir du four et laisser refroidir dans le moule.
  • Servir et déguster !

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.