OMELETTE SOUFFLÉE DE LA MÈRE POULARD

L’omelette de la mère Poulard est une omelette soufflée, quelquefois additionnée de crème fraîche, dont le blanc et le jaune ont été battus séparément, cuite à feu vif.

Spécialité culinaire normande du Mont-Saint-Michel, la mère Poulard développa à la fin du XIXè siècle cette recette facile et rapide à préparer après avoir remarqué que les pèlerins arrivaient affamés au Mont Saint-Michel. Lorsque le restaurateur parisien, Robert Viel, écrivit à la mère Poulard pour lui demander sa recette, celle-ci lui répondit : « Voici la recette de l’omelette : je casse de bons œufs dans une terrine, je les bats bien, je mets un bon morceau de beurre dans la poêle, j’y jette les œufs et je remue constamment… » Selon Curnonsky, elle se serait inspirée de la recette mentionnée dans La Rabouilleuse d’Honoré de Balzac : « Il a découvert que l’omelette était beaucoup plus délicate quand on ne battait pas le blanc et les jaunes ensemble… On devait, selon lui, faire arriver le blanc à l’état de mousse, y introduire par degré le jaune… ». La recette est depuis gardée secrète.

Facile et rapide à préparer, mousseuse et délicieuse, elle est parfaite en plat accompagnée d’une salade ou en accompagnement lors des repas.

Niveau de difficulté : facile
Temps de préparation : 5 min
Temps de cuisson : 10 min
Temps total : 15 min
Ingrédients : 4 personnes
5 œufs
1 c. à s. de crème fraîche
30 g de beurre
sel / poivre

Préparation :

  • Séparer les blancs des jaunes d’œufs dans deux bols différents
  • Monter les blancs d’œufs en neige très ferme en ajoutant une pincée de sel.
  • Fouetter les jaunes d’œufs avec la crème fraîche durant 5 min jusqu’à obtenir une préparation mousseuse puis incorporer délicatement les blancs d’œufs.
  • Faire fondre le beurre dans une grande poêle à feu moyen puis verser la préparation.
  • Ajuster la durée de la cuisson selon les goûts même si cette omelette est généralement servie baveuse.
  • Saler et poivrer.
  • Faire glisser dans un plat de service et replier sur elle-même pour lui donner la forme d’un chausson.
  • Servir et déguster !

Citation sur la cuisine :

« La cuisine c’est de l’amour et de la générosité. »

Paul Bocuse